Actualités

Parole de décideurs : Benjamin Vanardois, directeur général délégué du groupe BECI (Lille)


Benjamin Vanardois
Directeur Général Délégué du groupe BECI

Créé en 1974 à Dunkerque, l’incontournable promoteur immobilier de la Côte d’Opale poursuit avec succès son expansion sur la côte Atlantique, en restant fidèle aux valeurs familiales qui ont fait son succès. Alors que le groupe BECI vient de faire appel à Arkéa Banque E&I pour financer un immeuble de 15 logements à Ronchin (59), nous sommes allés rencontrer Benjamin Vanardois, son directeur général délégué…

 

Le groupe BECI a presque 50 ans ! Comment se porte-t-il aujourd’hui ?

 

« Notre stratégie de développement porte ses fruits : en 6 ans, nous avons presque doublé notre chiffre d’affaires et nous sommes passés à plus de 80 collaborateurs. Nous sommes leader sur le marché du littoral de la Mer du Nord où nous avons développé nos savoir-faire dans les domaines de la requalification de friches industrielles, de la promotion immobilière et de l’aménagement. En 2016, nous avons décidé de développer davantage nos activités de promotion immobilière en créant la marque BECITY et en ouvrant, aux côtés de notre agence historique dunkerquoise, une deuxième structure à Lille. L’appétit venant en mangeant, nous avons ouvert l’agence de Bordeaux en 2018 et nous travaillons aujourd’hui jusqu’au Pays basque. Nous développons ainsi dans ces territoires des opérations à forte visibilité, comme notre programme de 120 logements neufs à Mouvaux (59), la réhabilitation en bureaux d’un ensemble immobilier de 8 000m2 en centre-ville de Lille (59) ou encore la construction de 3 000m² de bureaux et commerces à Anglet (64). Afin d’asseoir notre présence sur la façade Ouest, nous ouvrirons dès l’année prochaine une quatrième agence à Nantes, qui nous permettra de rayonner également sur les Pays de la Loire. Ce sont des territoires dynamiques, où nous bénéficions de nombreuses connexions avec les acteurs locaux et qui devraient se révéler très porteurs. En parallèle, notre foncière immobilière possède et gère plus de 250 000 m² de locaux tertiaires. »

 

Comment appréhendez-vous les conséquences des crises qui se succèdent ces deux dernières années ?

 

« La crise sanitaire a beaucoup fait évoluer notre métier. L’effet Covid se traduit par une forte demande d’espace et de confort : nos clients rêvent tous d’un appartement en centre-ville avec de grands extérieurs et d’une résidence secondaire. Les T4 et T5, réputés pour être difficiles à vendre, se commercialisent vite, tandis que désormais ce sont les T3 qui ont moins de succès. L’immobilier de bureaux est également entièrement à réinventer en termes d’usage. Nous assistons et participons à un mouvement qui vise à repenser le collectif et la flexibilité, avec plus d’espaces extérieurs, de zones modulables et de convivialité. La mise en application de la nouvelle réglementation RE2020 nous demande également d’améliorer toujours plus la performance énergétique et la réduction carbone de nos activités. Nous devons aussi rester très vigilants pour faire face à la crise d’approvisionnement en matières premières qui s’annonce et à la hausse des taux d’emprunt, en veillant notamment à adapter nos temporalités. »

 

Selon vous, quel est le secret de votre réussite ?

 

« Nous sommes restés une entreprise familiale, à la fois dans son actionnariat et dans sa méthodologie. Nous attachons énormément d’importance à la franchise et à la transparence, mais aussi à l’authenticité, à la simplicité et surtout à la bonne humeur ! Cela nous permet de nouer des relations de confiance avec nos partenaires, comme cela a été le cas avec les équipes d’Arkéa Banque Entreprises & Institutionnels. Lorsque nous les avons rencontrés l’an passé, tout s’est fait facilement, rapidement et avec le sourire. Nous leur avons donc confié le financement d’un petit programme à proximité de Lille pour apprendre à nous connaître, ce qui débouchera, j’en suis certain, sur de plus gros projets prochainement. Nous prenons également soin de notre ancrage dans  chaque territoire, en participant à la vie locale. Nous vivons les territoires dans lesquels nous intervenons. Peut-être est-ce cet état d’esprit et ce sens de la proximité qui font la différence ! »

 

 

Découvrez notre centre d’affaires des Hauts-de-France

 

Découvrir également

Lire l'article

L’affichage « sur-mesure » FACIL’iti est en ligne depuis un an sur notre site

Lire l'article

Territoires en mouvement, Brigitte Fouré , Maire d’Amiens

Lire l'article

Erwan Lunven, nouveau directeur du centre d’affaires entreprises de Vannes