Actualités

Parole de décideurs : Vianney Descheemaeker, président-fondateur du Groupe Forest-Style (Wambrechies)


Vianney Descheemaeker
Président-fondateur du Groupe Forest-Style

Depuis sa création en 1999, la petite entreprise de distribution et de fabrication de produits de jardin en bois a bien grandi. En 23 ans, la TPE de la métropole lilloise est devenue un groupe international qui compte 400 collaborateurs et affiche un chiffre d’affaires de 95 millions d’euros. Une success-story indissociable de l’engagement environnemental et sociétal de son fondateur, Vianney Descheemaeker.

 

En partant de rien, vous avez créé un groupe qui est aujourd’hui leader européen sur son marché. Comment parvient-on à créer une ETI en moins de 2 décennies ?

En commençant ma carrière dans la grande distribution chez Leroy Merlin, j’ai observé la stratégie de grands groupes et j’ai découvert un secteur qui était encore faiblement organisé et structuré. J’étais fasciné par la vision d’Antoine Riboult, le fondateur de Danone, et alors que j’étais le plus jeune directeur de magasin de l’enseigne j’ai fait le pari de créer ma propre build-up en faisant l’acquisition de plusieurs sociétés concurrentes de fabrication de produits en bois pour le jardin. La TPE de 1999 est devenue une PME, puis une ETI entre 2015 et 2018 grâce à l’accompagnement remarquable de BPI France, qui a créé un programme pour aider les entrepreneurs à lâcher prise pour mieux passer ce cap. Après avoir fait le choix de nous concentrer sur l’univers du jardin en revendant une entreprise spécialisée dans les produits barbecue en 2016, nous avons racheté en 2018 la société vendéenne Soulet, qui propose depuis 175 ans des jouets de jardins en bois. De simples négociants, nous sommes devenus industriels et fabricants. Aujourd’hui nous sommes présents dans 28 pays, avec un quart de notre chiffre d’affaires à l’international. D’ici quatre ans, nous avons pour objectif d’atteindre 160 millions de chiffres d’affaires, dont 50 % à l’export…

 

Selon vous, la croissance d’une entreprise repose sur ses valeurs et ses engagements RSE. Comment cela se traduit-il chez Forest-Style ?

Prenons l’exemple du bois. Nous ne vendons que du bois issu de forêts gérées durablement, en replantant les arbres au fur et à mesure. Cette gestion intelligente permet de stocker du carbone pendant la croissance des arbres, mais aussi tout au long de la durée de vie de nos produits, qui continuent à jouer ce rôle de stockage du CO2. Il faut savoir qu’en France, on replante plus de 40 000 hectares par an et que nos forêts sont deux fois plus étendues qu’à la Révolution française ! Cet approvisionnement durable, certifié par les normes FSC et PEFC, est un peu plus coûteux, mais il nous permet par exemple de ne pas être impacté par la pénurie de résineux provenant de Pologne. Du point de vue humain, je suis également convaincu que les entreprises de demain ne réussiront que si elles savent partager leurs gains. C’est pourquoi j’ai mis en place un intéressement optimisé, qui permet aux cadres de détenir 5 % du capital et de reverser aux salariés une prime de plus ou moins deux mois et demi de salaire depuis deux ans. J’attache aussi une grande importance à ce que chacun puisse s’exprimer dans une relation vraie et sincère : mon bureau n’est jamais fermé à clef et que ce soit en France, dans notre bureau espagnol ou dans nos sites industriels et logistiques en Pologne, nous travaillons dans une ambiance de respect et de solidarité.

 

Vous êtes client Arkéa Banque Entreprises & Institutionnels depuis 10 ans. Comment se passe votre collaboration avec le centre d’affaires des Hauts-de-France ?

 Arkéa Banque E&I est une banque fidèle, à la fois dans les bons moments et les moments plus difficiles. Nous avons affaire à une équipe souple, compétente et extrêmement disponible, qui comprend bien nos problématiques et qui a tout de suite compris nos effets de paliers en sachant s’adapter à notre croissance. Cette relation de confiance réciproque, de proximité et de fierté partagée après avoir atteint des objectifs difficiles est très agréable. Après une année record, nous allons certainement être confrontés à un petit ralentissement, mais nous savons qu’ils seront à nos côtés pour nous écouter, en sachant s’adapter et partager notre vision.



Découvrez notre centre d’affaires des Hauts-de-France

 

Découvrir également

Lire l'article

L’affichage « sur-mesure » FACIL’iti est en ligne depuis un an sur notre site

Lire l'article

Territoires en mouvement, Brigitte Fouré , Maire d’Amiens

Lire l'article

Erwan Lunven, nouveau directeur du centre d’affaires entreprises de Vannes